Spoiler : tout va bien, ils ont été transportés aux jardins zoologiques d’Alipore à Kolkata

Mais ce sont pas moins de 75 oiseaux exotiques qui ont été saisis le long de la frontière internationale pendant qu’ils passaient en contrebande au Bangladesh au cours des deux derniers jours.

Alors que le BSF (border security force) a saisi mardi 54 oiseaux près de son avant-poste de Tentulberia dans le district de Nord 24 Parganas, il a saisi 21 cacatoès à Jhowdanga dans le même district mercredi soir.

Les responsables du Bureau de contrôle de la criminalité liée à la faune ont déclaré que les oiseaux étaient vivants et avaient été transportés aux jardins zoologiques d’Alipore à Kolkata.

Les oiseaux saisis mardi provenaient de six variétés rares de loriquets trouvés en Australie et en Asie du Sud-Est. Il s’agissait de 11 loriquets bavards, 13 loriquets rouges et bleus, huit loriquets à tête noire, huit loriquets noirs, six loriquets bruns et huit loriquets à cou violet. Le BSF a déclaré que les oiseaux étaient entassés dans deux cages en fer.

Les loriquets sont des perroquets de taille moyenne aux couleurs vives qui vivent en groupes.

Selon les experts, les oiseaux sont passés en contrebande pour être gardés comme animaux de compagnie. Alors que le commerce illégal d’espèces sauvages est devenu un crime transnational organisé en Inde, il y a également eu des saisies d’espèces hautement menacées comme un lionceau et trois langurs à tête blanche près de Kolkata.

Les passeurs tentent d’exploiter l’emplacement du Bengale occidental qui partage une frontière poreuse de 2 216 km avec le Bangladesh. Les frontières du Nord 24 Parganas où il y a une forte densité de population de part et d’autre sont les plus vulnérables à la contrebande transfrontalière.

close

Don’t miss the news!

I don’t spam! Read my privacy policy for more info.